Magazines

Newsletter

Les péripéties d'Annie

 

Mieux vivre : La fureur d’aimer

" Quand je te regarde aujourd'hui petite chose toute recroquevillée dans le coin de ma mémoire, je me dis, où es-tu passée mon bel amour ? Mon unique passion ? Qu'avons-nous commis pour se retrouver ainsi comme deux étrangers dans la même demeure. Amour, amour, je t'appelle du coin de ma retraite et espère que tu sauras me econnaître en passant devant ma porte.

De cette soudaine passion d'aimer, l'enfant depuis le sein de sa mère n'aspire qu'à une seule chose, sentir la douce chaleur d'une peau, une odeur réconfortante, le son d'une voix douce et chantante. De cet amour filial naîtra le besoin de se sentir aimer, d'aimer à son tour. Si l'amour vient à manquer, est-on capable de donner ce que l'on n'a pas reçu ? Sans doute dans la mesure où l'être humain toujours poussé par une forte envie de combler ses manques, démontrera que par sa seule volonté, il est capable de donner avec largesse ce qu'on lui a refusé. Il aimera donc le plus souvent d'une manière démesurée, insensée, inquiète, mais il aimera ! (...) "

 

Revenir au sommaire du magazine


nick le juge

 

Votre publicité