Magazines

Newsletter

Les péripéties d'Annie

 

L’homme à genoux, Gouy

" Nous serons les juges et nous serons les jurés et nous vous condamnerons à l’isolement et au silence. Homme de pouvoir pèse en ton âme et conscience le poids de tes contradictions et de tes incohérences, ne regarde pas à la dépense et distribue tes billes comme bon te semble, les pions sur l’échiquier de la vie ne manquent pas.A se borner à ne pas considérer ceux qui ne sont pas de son milieu, l’être humain dans toute sa suffisance régresse non seulement vis-à-vis de sa propre condition mais également en vue de l’amélioration de la connaissance, tant sur soi que sur les éléments. L’histoire qui va suivre constitue un exemple flagrant de ce détournement, de ce refus de reconnaître une valeur à une personne. Une histoire qui ne s’appuie pas entièrement sur le fond mais sur la forme sans en négliger l’importance. A l’heure ou bon nombre de personnes traversent de grandes difficultés tant sur le plan économique que sur le plan humain, certains pourront penser qu’il y a d’autres urgences et vous aurez en partie raison, mais vous comprendrez pourquoi le Paris London tient à souligner le point crucial de ce fait. Comment un système, une administration du haut de son «  perchoir » tentent de briser les meilleures volontés en les évinçant petit à petit du rouage. Yves Martin est devenu professeur de peinture, ainsi que l’un des spécialistes de l’étude de l’art préhistorique. C’est l’histoire d’un enfant du pays, une histoire comme on en découvre peu maintenant « nos envies de conquêtes se trouvent vite recadrées » qui a découvert il y a fort longtemps une grotte, la grotte de Gouy située en Normandie, une grotte qui allait changer pour longtemps le paysage Normand, une découverte qui n’aurait pas laisser insensible les grands explorateurs de ce monde.  (...) "

Dossier du mois - Le Paris London n° 2 - mai 2010

 

Revenir au sommaire du magazine


nick le juge

 

Votre publicité