Magazines

Newsletter

Les péripéties d'Annie

 

Mieux vivre : une passion est-elle le signe d’un amour véritable ?

" Etre passionné, entretenir une passion est-il le signe d’un amour véritable ? Nous sacrifions tout à cette relation. La passion peut-être dévorante voire destructrice. Est-elle le signe d’un amour égocentrique, tourné sur l’incapacité à se gérer ? Vue sous un autre angle la passion peut-être bénéfique, des vieillards laissés à l’abandon ne meurent-ils pas faute de désirer, d’être passionnés par quelque chose ou quelqu’un. Parfois au détriment de tout et de tout le monde le passionné foncera tête baissée dans l’univers qui le transporte, vers l’objet de tous ses désirs. Entre passion et amour il existe une étendue si vaste que sans nul doute le plus brillant des observateurs aurait bien du mal à en situer les paliers. La passion tourmente et l’amour apaise, la phrase est alléchante mais en mettant le doigt dessus on s’aperçoit vite qu’aimer passionnément n’est pas antagoniste. Dans la religion Bouddhiste on nous enseigne que le désir mène à la souffrance. Ne pas désirer, s’éloigner du contenu, c’est être en accord avec le principe fondamental de la règle. Pourtant l’être humain pour parfaire son parcours a besoin du désir, question de proportion. Le désir d’une vie meilleure n’est pas une mauvaise formule bien au contraire. Du désir naît l’œuvre. "

 

Revenir au sommaire du magazine



nick le juge

 

Votre publicité