Magazines

Newsletter

Les péripéties d'Annie

 

Dossier de l'étrange

" Je m’appelle Max, j’ai 35 ans, je vis à Paris et je travaille dans une des tours de la Défense. En 2001, il m’est arrivé une histoire incroyable. Je n’ai jamais osé en parler de peur que l’on dise que je suis un fabulateur. En lisant le magazine Le Paris London, je me suis décidé enfin à tout vous raconter car je me disais « ça arrive aussi à d’autres ». Cette histoire commence le premier
mardi de juillet. Comme tous les matins, je me rends à mon travail à 9 heures et à 12 heures, j’ai une pause de 1h30 pour déjeuner. Comme chaque jour, je passe à la cafétéria. S’il fait beau, je mange sur un banc à l’extérieur. En ce mardi, le soleil brille. Je sors avec mon plateau, tous les bancs étaient pris, tous sauf un où il y avait une personne d’un certain âge et une jeune femme
brune. Il restait juste une place. Je m’installe à côté de la jeune femme.
«Bonjour, mademoiselle», «bonjour» me répondit-elle. Ainsi, commença notre conversation, parlant de tout et de rien. J’ai appris qu’elle travaillait dans la tour juste à côté de la mienne. Le temps passe vite et il faut que je retourne travailler.
Ce qui me chiffonne un peu, c’est que pendant tout ce temps, elle ne m’a pas regardé une seule fois sauf au moment de partir et là, j’ai pu voir ses yeux. Ils étaient captivants, non ! Envoûtants. 
Inutile de vous dire que le mardi, j’attendais avec impatience l’heure du midi. Elle était assise sur le même banc et bien sûr, je me suis installé à côté d’elle. J’ai appris que ses parents habitaient à B... dans les Pyrénées à la frontière espagnole et qu’elle passait toutes ses vacances avec eux. Elle
devait les rejoindre vendredi car elle avait pris une semaine de congés, elle s’appelait Angelina, quel magnifique prénom ! (...) "

Retrouvez l'étrange histoire de Max. Que va-t-il lui arriver ?

 

Revenir au sommaire du magazine




nick le juge

 

Votre publicité