Magazines

Newsletter

Les péripéties d'Annie

 

Camille Claudel, l'oubliée

" Au début des années 1885, Rodin écrit à Camille Claudel ces mots enflammés: « Ma très bonne à deux genoux devant ton beau corps que j’étreins ». Ils évoquent l’érotisme de l’Eternelle Idole et traduisent parfaitement la passion qui unit les deux sculpteurs. Mais qui est Camille Claudel ?

" Fille d’un conservateur des hypothèques, Camille Claudel naît le 8 décembre 1864 àFère-en-Tardenois, petite cité de l’Aisne. Elle passe son enfance à Villeneuve-sur-Fère, habitant le presbytère que son grand-père, le docteur Athanase Cerveaux, avait acquis. Aînée de quatre ans de Paul Claudel, elle impose à celui-ci, ainsi qu’à leur soeur Louise, sa forte personnalité. D’après Paul, ayant annoncé son désir d’être sculpteur, elle prévoyait aussi que Paul serait écrivain et Louise musicienne. (...) "

 

Revenir au sommaire du site


nick le juge

 

Votre publicité