Magazines

Newsletter

Les péripéties d'Annie

 

L'incontinence anale

" Qu’avons-nous appris de Marie Curie ? La persévérance ? Les scientifiques sont-ils ces êtres qui, absorbés par leur propre génie, en oublient toute éthique pour atteindre leur objectif ? Rêvent-ils encore dans une France appauvrie, ou la recherche en restreinte budgétaire laisse de « nombreux orphelins ? » Un régime en insuffisance respiratoire, muni d’un poumon malade, mais un système qui espère lourdement que celui-ci se satisfasse sans « tousser » de sa condition. La science, lumière qui éclaire le monde, est-elle capable de se créer un état ou le deuxième poumon ne serait plus une nécessité et prétendre ainsi à se régénérer et se développer malgré les obstacles. Que veulent prouver nos scientifiques français et surtout, comment voient-ils leur avenir ? Quel regard portent-ils sur la maladie, sur la génétique, sur leur travail, sur l’inconfort d’une vie, sur une vieillesse pas toujours heureuse et une jeunesse qui n’en finit pas de demander des comptes, faute de repères et de réponses ? Vivre plus âgé mais à quel prix ? La détresse morale des personnes âgées est un problème qui nous concerne tous, qui nous rattrapera inexorablement et la science n’y peut rien, c’est à l’homme de trouver des réponses. Pour l’heure, nous sommes bien loin du bûcher des vanités. Les scientifiques français n’ont pas attrapé la grosse tête et, malgré la difficulté, ne sont pas prêts à lâcher du lest. Et bientôt des enjeux majeurs en matière de thérapie cellulaire et la France est en pôle position. A l’occasion de la campagne de mobilisation « Recherche, il y a urgence ! » lancée par la Fondation de l’Avenir, Le Paris London s’est rendu au laboratoire INSERM U905 à la Faculté de Médecine de Rouen. (...) "

Dossier du mois - Le Paris London n°18 - novembre 2011

 

Revenir au sommaire du magazine


nick le juge

 

Votre publicité